Design et cultures numériques

Stephane Vial

Photo de Stephane Vial
Stephane Vial - Crédit photo : Rémy Bourgane

Qui est Stephane Vial ?

Docteur en philosophie, habilité à diriger des recherches, Stéphane Vial est maître de conférences en design et cultures numériques à l’Université de Nîmes. Où il est directeur de PROJEKT (EA 7447), équipe de recherche en innovation sociale par le design.

Philosophe du numérique, du design et de l'innovation, Stéphane est l'auteur de 5 livres, dont : “L'être et l'écran : comment le numérique change la perception et Le design.Ses travaux concernent la phénoménologie de la révolution numérique, l'épistémologie du design ou le design de services numériques.

It’s So Design !

Aujourd’hui, le terme “design” est synonyme de beau, de moderne ou encore d’extravagant. Pourtant, il est fort réducteur de restreindre ce terme à un simple adjectif, ce terme nécessite d’être conceptualisé, problématisé.

Après plusieurs tentatives sans fin menant à traduire en français le terme “design”, il s’avère que la profession se soit fait au terme anglais.

Photo de la chaise de W.Gropius
Photo de la chaise de W.Gropius

Création du Bauhaus

C’est en 1919, que Walter Gropius fusionne l’École des Beaux-Arts et l’École des Arts Appliqués en un seul établissement. Cela amène alors une vision élargie de la culture créative à travers différents domaines tels que les arts, l’artisanat, l’industrie, la science et la technologie.

Le Bahaus, dont l’idéal reste les arts techniques et les sciences, représente un modèle en manière de penser la pédagogie en design, l’interdisciplinarité visant à forger de nouveaux caractères, des hommes nouveaux, n’ayant pas pour unique instruction les compétences industrielles.

Tradition du Bauhaus

Bien que déjà pratiqué dans les écoles d’arts appliqués, l’apprentissage en atelier prend une plus grande importance ainsi que le travail en binôme avec le maître des formes et le maître d’atelier qui marquent les deux profils esthétiques et techniques. De par son aspect innovant, le Bauhaus marque une empreinte très forte jusqu’à créer la tradition du Bauhaus.

Photo Du Bauhaus
Batiment Bauhaus - Crédit photo : PeterDrews

Les Commencements

Le design industriel est né en Amérique dans les années 20. Mais il faut savoir que c’est en Allemagne en 1907 que Peter Behrens fut qualifié comme le premier architecte artiste de l’industrie. En effet en 1919, en réaction au Bauhaus en Europe, les USA évoluent et créent vite des entreprises d’agences de design. C’est en 1925 que l’expression “d’industrial design” apparaît réellement sur le papier.

Quatre grandes entreprises de design se forgent aux USA et à cette époque un certain Raymond Loewy, Français émigré aux USA, participe à l’émergence du design à travers ses créations d’identités visuelles très connues comme la fameuse locomotive Coca-cola, ou encore les paquets de cigarettes Lucky Strike.

Prise de Maturité

En 1957, à travers cette réelle prise de maturité de la profession, vient la création de l’organisme internationale (renommée “The World Design Organization”) qui vise à promouvoir la profession de design industriel et qui rassemble toutes les sociétés de DI présentent dans le monde.

Dans les années 50-60, années où nous pouvons alors parler de capitale des agences marketing, un réel système se met en place. Tout comme Apple qui a bien démontré la force du design et l’impact créé si nous le plaçons à la tête de la stratégie de l’entreprise : l’alliance entre le design et le marketing. En effet, un beau design vend mieux et plus.

schéma Marketing
Schéma Marketing
Photo prise en amérique
Crédit photo : Northwestern Litho. Co, Milwaukee

Crise Morale

Le problème étant que c’est à cette époque que Jean Baudrillard écrit la société de consommation avec cette idée de société capitaliste post moderne. En effet, si au 19ème siècle (période triste suite à la guerre), la société se tournait vers la production et les créations d’industries. La société du 20ème siècle se retrouve confrontée à la consommation. Il faut vendre ce qui a été produit et le design devient réellement l’allié de la consommation.

Arrive donc la crise morale chez les designeurs, obliger de travailler dans la logique marketing et le refus des designs d’auteurs à tendance artistique.

Outils et Techniques

La valeur de la technique et de la technologie est fort variable selon les époques. Depuis la Renaissance, première époque de valorisation des techniciens et de la technique à aujourd’hui avec le numérique, le web, les applications, etc. Où nous nous retrouve à mettre la technique au coeur de toutes les opérations.

L’outil est une manière instrumentaliste de penser la technique, ce sont des instruments qui nous étudient. Ne pas penser la technique comme outil permet de repenser l’expérience humaine dans toute sa complexité. Notre faculté de percevoir, depuis notre naissance jusqu’à notre mort, est conditionnée et influencée par les techniques avec lesquels nous vivons. Chaque technique, chaque objet a des propriétés particulières que nous percevons.

Photo d'un avion
Un magnifique avion
Photo de vieux telephone
Photo de vieux telephone

Techniques et Perception

Aujourd’hui, un nouveau système technique numérique est en train de se mettre en place dans la durée. A chaque fois qu’il y a des composants (l’électronique), des algorithmes (l’informatique) et des connexions (le réseau), nous sommes dans du système technique numérique, nous retrouvons ces trois composants dans tous les secteurs.

Mais que devient notre faculté de percevoir ? Le numérique permet de nouvelles choses sur le plan perceptif qui n’était pas possible avant. Comme par exemple : l’invention du téléphone. C’est la première fois qu’il est possible d’entendre la voix humaine sans percevoir la personne. C’est ainsi que le téléphone crée cette nouvelle possibilité perceptive. Nous pouvons alors dire que la technique crée la perception.

Double Tranchant

Au fil du temps, les différentes techniques se naturalisent, nous adoptons alors ces techniques sans les remettre en question. Mais quand la technologie est nouvelle, elle fait alors réellement irruption dans notre expérience quotidienne. Et c’est en considérant ce point de vue que l’on parvient à sortir de la vision de technique comme outil.

Le renouveau de dignité de la technique est à double tranchant, car à chaque fois qu’une technique se développe de manière massive et nouvelle, elle crée autant de questions qu’elle apporte de réponses, autant de problèmes que de solutions.

photo de moto
America !
Photo bon/mauvais
Good or bad ?

Valeur Culturelle

Il est important de rendre sensible cette subtilité de relation entre la technique et la perception qui se joue à chaque instant dans notre expérience existentielle. Et donc le numérique sur ce point n’apporte rien de nouveau, car il vient reconfigurer notre rapport perceptif au monde en modifiant le cadre technique qui constitue le milieu de vie par lequel nous percevons.

Avec les usages mobiles et leurs impacts sur le quotidien des gens, cela montre l’évolution de la transformation numérique et le regain d’intérêt de la technique. Nous pouvons alors parler de valeurs culturelles mais aussi de problématiques culturelles de la technique à cause de notre manière d’exister constamment bouleversée et requestionnée.

Problematique Sociale

L’histoire de la société humaine repose sur la délégation aux machines. Nous avons toujours délégué des opérations pénibles ou désagréables, à des artefacts complexes, des machines. De l’Homme des cavernes qui utilise une pierre à l’avion, l’Homme a toujours su normaliser et naturaliser ses outils.

Afin de comprendre les inquiétudes que nous avons aujourd’hui sur l’irruption des machines et robots, il faut pouvoir faire la part des choses et écarter l’aspect techno perceptif, l’inhabitude perceptive que nous éprouvons à ce genre de machine afin de pouvoir analyser correctement les vraies problématiques.